Les Célestins, Théâtre de Lyon

Nouveautés de saison aux Célestins

celestins_urbain_4801.jpg
Une maison de création bicentenaire n’en reste pas moins audacieuse ! La preuve avec cette saison 24/25, sous la direction de Pierre-Yves Lenoir, placée sous le signe de l’inattendu. Univers graphique réinventé, site internet métamorphosé, cabaret déjanté, samedis Célestins... Un œil sur les nouveautés.
les_celestins_logo2024_print_noir.jpg

Nouveau look pour une nouvelle saison

Exigeant, ouvert et engagé : voici le projet porté par Pierre-Yves Lenoir pour le Théâtre des Célestins. Une maison de création capable d’audaces. Et cela passe notamment par une identité graphique réinventée, portée par un nouveau logo qui croise les codes d’écriture du théâtre classique avec une typo résolument moderne.

Les supports de communication changent, à commencer par le site internet que vous êtes en train de parcourir : plus facile, plus intuitif, adapté à la navigation smartphone... Avec une arborescence simplifiée, des pages moins denses et une grande place donnée à l’image. D'ailleurs, nous sommes preneurs de vos remarques pour l'améliorer ! Alors si vous repérez des erreurs, des bugs, des bizarreries, dites-le-nous sur : contact@theatredescelestins.com

ou_nul_ne_nous_attend_elise_toide.jpg

Elise Toïdé, un certain regard

Chaque saison, le théâtre des Célestins donne carte blanche à un·e artiste pour illustrer sa programmation. Cette année, c’est la photo qui se décline au fil des spectacles. Des photographies d'une grande poésie qui portent en elles la fragilité des êtres vivants, qui disent ces moments de transformation dans un monde parfois hostile.

Cette approche d’une grande tendresse, on la doit à Elise Toïdé, photographe associée de la saison 24/25. Les photos choisies pour cette nouvelle saison restent volontairement énigmatiques. Ancrées dans le réel, elles invitent à interpréter, à inventer le hors-champ. À l’endroit où la fiction percute le réel. À la croisée de l’art et de la vie.

Les samedis Célestins

Aux Célestins, l’effervescence artistique se joue aussi lors de rendez-vous autour des spectacles. Ateliers ouverts, discussions avec les artistes... Une fois par mois, les samedis Célestins vous proposent d’explorer les thèmes des spectacles de la saison 24/25, d’interroger les choix artistiques, de découvrir l'envers du décor.
Programme en cours à découvrir par ici

la_barbichette01_monsieurgac.jpg

Un cabaret aux Célestins

Une fête totale et des paillettes pour contrecarrer la morosité ambiante ? Pour cette fin d’année, Monsieur K. et ses incroyables créatures présentent leur cabaret queer La Barbichette en Grande salle. Un bal acrobatique et clinquant avec La Big Bertha, La Baronne du Bronx et L’Oiseau joli sur des hits pop. Monsieur K. l’a promis “chaque soir sera différent, avec des dingueries et des beautés inouïes”. Le premier de nous deux qui rira...

soeurs_hilton_elise_toide2.jpg

La nouvelle création de Christian Hecq et Valérie Lesort

Après 20 000 lieues sous les mers, le duo, artistes associé·es aux Célestins, saute à 4 pieds dans le freak show des années 20. Une ambiance de troupe joyeuse pour raconter la destinée des sœurs siamoises Daisy et Violet Hilton. Pour interroger la solidarité, l’audace et la tolérance par-delà les différences.

makbeth_elise_toide2.jpg

La nouvelle création du Munstrum Théâtre

Après 40° sous zéro et Le Mariage forcé, Louis Arene et Lionel Lingelser, artistes associés des Célestins, reviennent avec cette création shakespearienne. Ce roi et cette reine, assoiffés de pouvoir, sont-ils des monstres difformes ou des humains de chair et d’os ? Ce couple royal qui assassine à tour de bras, se pourrait-il qu’il nous ressemble — au moins un peu ? La frontière est ténue, et plus encore lorsque les masques, comme une seconde peau, cachent autant qu'ils révèlent les noirceurs de l’âme.

tlc_s2425_10_maguy_marin_rvb.jpg

Maguy Marin, plutôt trois fois qu’une

C'est une grande première cette saison, Les Célestins accueillent la grande chorégraphe Maguy Marin et programme trois de ses créations dans un cycle dansé intitulé “Paysages” :

  • DEUX MILLE VINGT TROIS, sa dernière création pour 7 danseurs et danseuses
  • Singspiele, seul en scène de 2014 qui ausculte le langage des corps
  • May B, création de 1981 devenue une référence de la danse contemporaine

À voir aussi