L’Homosexualité, ce douloureux problème

Fiction documentée d’un mouvement révolutionnaire

  • Théâtre documentaire
  • Histoire vraie
  • Queer
  • Théâtre
De
Aez Pinay avec le collectif Fléau social
Mise en scène
Louise Bernard et Louv Barriol
Avec
Arthur Colombet, Lucie Demange, Nino Djerbir, Lauryne Lopes de Pina, Flora Souchier, Lili Thomas (et avec Louise Bernard et Louv Barriol)

Cette première création du collectif queer Fléau social met en résonance les luttes des années 70 avec celles, toujours vives, de notre société contemporaine. 

Ce fut l’un des moments fondateurs de l’histoire des combats LGBTQI+ en France. Le 10 mars 1971, des activistes interrompent une émission en public de RTL sur « l’homosexualité, ce douloureux problème » et envahissent le plateau de la salle Pleyel. Ce coup d’éclat est la première intervention du FHAR (Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire), mouvement radical qui affirme pour la première fois en France que l’homosexualité et les identités transgenres peuvent être révolutionnaires.

Les artistes queer du collectif Fléau social réactivent la mémoire de cet événement oublié. Ils créent un spectacle festif et immersif croisant documents d’archives et écriture de plateau. Hommage rendu aux militantes et militants des années 70, mise en lumière des révoltes et des débats d’aujourd’hui : L’Homosexualité, ce douloureux problème nous précipite dans l’effervescence de cette époque en entrecroisant vies privées et actions politiques. 

“Il y a si peu de différences entre ce qu’on a vécu nous et ce qui se vit aujourd’hui dans les luttes actuelles. Un même espoir diffus, une semblable fulgurance, un tremblement d’émancipation similaire à ce qu’a été le mien et sûrement, sûrement, parfois, les mêmes découragements… C’est bien la preuve que même si les groupes meurent et que les temps changent, la lutte, elle, continue.”
– Extrait du texte L’Homosexualité, ce douloureux problème

Durée
1 h 30
Lieu
Célestine
Dates
Prix des places

de 8 à 26 €

+ Détails des tarifs

Réserver

écriture collective Aez Pinay avec le collectif Fléau social / musique et son Adèle Lloret-Linarès alias Anomalie Magnétique / lumière Myriam Adjallé et Marie Plasse / scénographie Loana Meunier, Louise Bernard / costumes Lisa Molin / régie générale Marie Plasse / régie plateau Marie Tralci / collaboration artistique George Cizeron, Maudie Cosset-Chéneau, Mélissa Golebiewski, Siméon Martinel, Roy Mas, Corentin Rostollan-Sinet, Lola Tillard, Mikaël Treguer

Production : Collectif Fléau social
Coproduction : Centre culturel Albert Camus – Chambon-Feugerolles, Théâtre Le Verso  

Financé par : le ministère de la Culture – DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le Département de la Loire, la Ville de Saint-Étienne
Ce spectacle a bénéficié de l’aide à l’écriture de mise en scène de l’association Beaumarchais-SACD. En partenariat avec le GEIQ Théâtre/Compagnonnage.
Avec le soutien : Fond d’Insertion pour Jeunes Comédien·nes de l’ESAD-PSPBB, Château de Goutelas – Centre Culturel de Rencontre, Théâtre de La Buire de L’Horme, Théâtre des Clochards Célestes, Cube-Studio – Théâtre de Hérisson, Ville de Saint-Genest-Lerpt, Maison de la Culture Le Corbusier – Firminy, Théâtre de l’Élysée, L’Amicale Laïque de Tardy, MJC des Tilleuls – Saint-Étienne, Chromatique, Grrrnd Zero, La Déviation à Marseille.
Collaboration archives : Mémoire Minoritaires