le_songe06_pierre_grosbois.jpg
Les Célestins, Théâtre de Lyon
Saison 24/25

Le Songe

Gwenaël Morin
d’après Shakespeare
le_songe06_pierre_grosbois.jpg
  • LieuGrande salle
  • Durée1h55
  • Tarifsde 5 à 40 €
Pas de décor, peu de costumes et une lecture approfondie des grands textes : en 2023, Gwenaël Morin portait avec brio ce songe shakespearien au Festival d’Avignon. Une comédie libre et cruelle à laquelle le rêve donne toutes les licences.

Présentation

Il y a dans cette Grèce antique un quatuor d’amoureux et d’éconduits, il y a une pièce de théâtre qui se mijote à l’orée du bois pour le mariage d’un duc et il y a des elfes et des fées qui (se) débattent. Le surnaturel côtoie l’onirisme et Gwenaël Morin s’amuse de ces supposées difficultés narratives pour extraire la substantifique moelle de cette comédie shakespearienne : le désir. Ses fidèles comédiens et comédiennes endossent la multiplicité des rôles sur un plateau nu.

Sans être entravés par des artifices, ils poursuivent ce travail au long cours : celui d’un théâtre à l’os qui éclaire le grand répertoire classique et contemporain, comme précédemment avec Sophocle, Racine ou Victor Hugo.

Pour sa première fois aux Célestins, le metteur en scène présente ce Songe, grand succès du Festival d’Avignon 2023. C’est le premier opus du projet « Démonter les remparts pour finir le pont » qui prendra la forme d’une série de quatre spectacles.

Nous n’agissons pas sur nos rêves, ce sont eux qui agissent sur nous. Je voudrais faire du Songe d’une nuit d’été une comédie libre et cruelle à laquelle le rêve donne toutes les licences.
– Gwenaël Morin

Distribution

avec Virginie Colemyn, Julian Eggerickx, Jules Guittier, Barbara Jung, Grégoire Monsaingeon, Nicolas Prosper

En images

La presse en parle

"Gwenaël Morin n’a eu de cesse, au fil de son parcours, de décaper l’art théâtral pour lui redonner une urgence, une intensité, une dimension dionysiaque qui s’étaient largement perdues."

"Le metteur en scène révèle par une adaptation vibrionnante, canaille et endiablée, portée avec brio par son quatuor de comédiens historiques, le pouvoir hallucinatoire du désir."

"Quel bonheur de retrouver Gwenaël Morin à son meilleur pour une version joyeuse et débridée du Songe de Shakespeare !"

"Une pièce au rythme rapide et au récit pourtant limpide (...) Gwenaël Morin parvient à faire du rire du public un personnage à part entière de cette pièce."

Aller plus loin

Le Songe ITW
Le Songe ITW
youtube

Mentions de production

Production déléguée : Compagnie Gwenaël Morin – Théâtre Permanent
Coproduction : Festival d’Avignon, Initiatives d’artistes – La Villette-Paris, Théâtre Garonne – Scène européenne Toulouse, Spazio Culturale Natale Rochiccioli – Cargèse, Scène nationale dʼAlbi-Tarn, TAP – Théâtre Auditorium de Poitiers – Scène nationale, La Coursive – Scène nationale de La Rochelle, Le Parvis – Scène nationale Tarbes-Pyrénées, Malraux – Scène nationale Chambéry-Savoie, Les Salins – Scène nationale de Martigues, L’Empreinte – Scène nationale Brive-Tulle

Accueil en résidence : La Villette – Paris, Spazio Culturale Natale Rochiccioli – Cargèse et la Maison Jean Vilar – Avignon
Avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes
Avec le concours du Centre social Espace Pluriel, Espace social et culturel Croix des Oiseaux, associations de quartier de Saint-Chamand – Avignon
La Compagnie Gwenaël Morin – Théâtre Permanent est conventionnée par la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes.

Vous pourriez aimer...

Préparer votre venue