Daddy

  • Musique
  • Danse
  • Théâtre
De
Marion Siéfert
Avec
Émilie Cazenave, Lou Chrétien-Février, Jennifer Gold, Lila Houel, Louis Peres, Charles-Henri Wolff

Comment s’installe un pouvoir de domination sur une enfant ? Marion Siéfert mêle texte, danse, musique et jeu vidéo, afin que le théâtre puisse représenter ce que le numérique fait à nos vies. 

Mara a treize ans. Elle habite un petit lotissement dans la banlieue perpignanaise. Pour échapper à l’ennui du quotidien, elle se réfugie dans l’univers des jeux vidéos. Au sein de ce monde parallèle, l’avatar qu’elle s’est choisi tombe sur celui d’un homme qui a le double de son âge. Argent, voyages, Julien mène la vie qui la fait rêver. Il lui propose de l’aider à réaliser son rêve : devenir actrice.

La jeune adolescente se laisse entraîner dans un autre jeu, appelé Daddy. Un jeu révolutionnaire car on y évolue avec son vrai corps. Parrainée par Julien, elle devient un talent sur lequel tout le monde peut investir et se retrouve prise dans l’engrenage infernal d’un monde sans limites.

Dans Daddy, le virtuel est intégralement incarné sur scène. Les avatars, personnes et personnages se doublent et se confondent, tandis que le rêve d’actrice de Mara vire au cauchemar. 

“– Julien : Si tu te lèves sans objectif, sans ambition, tu vas aller où ? Tu vas peut-être aller au Naturalia au coin de ta rue, déposer ton CV. « Bonjour je m’appelle Mara… ». On s’en fout de ça ! Il faut quelque chose qui te drive. Tu te lèves et t’as un but. Un goal. Life goal. Where am I et where I wanna be ? Si tu veux aller loin dans la vie, à un moment donné, t’es obligée de te donner toi. Tu dois te donner à des inconnus. La vie c’est pas cracotte.”
– Extrait du texte Daddy

🖋️ La presse en parle

“Dans une pièce sidérante et très actuelle, Marion Siéfert et Matthieu Bareyre explorent les mécanismes de prédation à travers un jeu vidéo.” Libération

  • Coproduction
Durée
3 h 05
Lieu
Grande salle
Dates
    Prix des places

    de 5 à 40 €

    + Détails des tarifs

    Informations

    Avertissements de contenu : mention de viol, propos à caractère sexuel, scènes de violence.

    • Déconseillé aux moins de 15 ans
    Réserver

    texte Marion Siéfert, Matthieu Bareyre / texte d’Ayla d’après un récit d’Anna Jammes Etcheto / assistanat à la mise en scène Mathilde Chadeau / scénographie Nadia Lauro / lumière Manon Lauriol / son Jules Wysocki / vidéo Antoine Briot / costumes Valentine Solé, Romain Brau pour les robes de Lila Houel et le vol de Jennifer Gold / maquillages Dyna Dagger / perruques Kevin Jacotot / régie générale Chloé Bouju / régie plateauet accessoires Marine Brosse / régie sonPatrick Jammes / régie costumes Chloé Courcelle / collaboration aux costumes Anne Pollock, Chloé Courcelle, Lou Thonet / collaboration aux chorégraphies comédie musicale Patric Kuo / collaboration aux castings Leila Fournier, Laetitia Goffi / chorégraphie de combat Sifu Didier Beddar / musicienne Sigolène Valax / coaching vocal Aurélia Nardini / accompagnement en clinique et psychodynamique du travail des comédien·ne·s mineur·e·s  Marie Potiron / réalisation scénographie Nadia Lauro, Marie Maresca / sculptures Charlotte Wallet / machines neige Flavien Renaudon / tapisserie Isabelle Boitiere / vol Marc Bizet / montage de production Anne Pollock 

    création le 9 mars 2023 au Quai – Centre dramatique national Angers-Pays de la Loire 

    Production : Ziferte Productions
    Coproduction : Centre national de danse contemporaine – Angers, Odéon – Théâtre de l’Europe, Le Parvis – Scène nationale Tarbes-Pyrénées, La Rose des Vents – Scène nationale Lille Métropole Villeneuve d’Ascq, Théâtre National Wallonie-Bruxelles, TAP – Théâtre auditorium Poitiers, Théâtre Olympia – Centre dramatique national de Tours, Le Maillon – Théâtre de Strasbourg – Scène européenne, Points communs – Scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise, Théâtre de Cornouaille – Scène nationale de Quimper, La Commune – Centre dramatique national, Kunstencentrum Viernulvier, Les Célestins – Théâtre de Lyon, Le lieu unique – Scène nationale de Nantes, Le Domaine d’O, Théâtre national de Bretagne, Théâtre Nanterre-Amandiers – Centre dramatique national (pour la réalisation du décor)
     

    Accueils en résidence : La Commune – Centre dramatique national, Centre national de danse contemporaine – Angers, Centre national de la danse – Pantin, Théâtre de Sartrouville Yvelines – Centre dramatique national
    Avec le soutien : Région Île-de-France, ministère de la Culture – DRAC Île-de-France