Tropique de la violence

  • Musique
  • Vidéo
  • Danse
  • Théâtre
De
Nathacha Appanah
Mise en scène
Alexandre Zeff
Avec
Damien Barcelona, Mia Delmaë, Thomas Durand, Mexianu Medenou, Alexis Tieno, Assane Timbo

AVERTISSEMENT :
Certaines scènes et propos peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.

 

« Une plongée à couteaux tirés dans la violence sociale ». Les Inrocks

« Adaptée du roman de Nathacha Appanah Tropique de la violence, la pièce de Alexandre Zeff sublime cette violence insupportable mais pourtant ignorée qui malmène une jeunesse perdue au cœur de Kaweni, ce Gaza français sur l’île de Mayotte. » Toute la culture


Au cœur d’un bidonville de Mayotte, un thriller étourdissant.

Sorti en 2016, ce roman de Nathacha Appanah a obtenu pas moins de quinze prix littéraires. Il faut dire que Tropique de la violence a tout pour susciter l’enthousiasme. Force politique du propos, musicalité de la langue, pulsion cardiaque du récit… Cet oratorio intense et orageux nous mène jusqu’à l’île de Mayotte où Moïse, un adolescent d’origine comorienne, erre dans les rues d’un bidonville après la mort de sa mère adoptive. Il tombe alors sous la coupe d’un chef de gang prénommé Bruce…
Pour porter à la scène cette histoire bouleversante, Alexandre Zeff ouvre les frontières entre les disciplines artistiques. Théâtre, danse, vidéo, musique live et arts plastiques fusionnent ici dans un même souffle poétique qui engendre une multitude d’émotions, de sensations, d’idées. Transcendé par les énergies du plateau, Tropique de la violence navigue entre réalisme concret et onirisme flamboyant pour questionner nos consciences.

 

Autour du spectacle

  • Passerelle cinéma au Cinéma Comœdia – lun. 14 nov. à 20h
    Tropique de la violence de Manuel Schapira
    Séance présentée par Anicet Liliou, Doctorant en droit, Auteur, Consultant formateur en gestion des conflits, médiation et interculturalité qui proposera un éclairage géopolitique sur la situation à Mayotte.

    Offre Théâtre & Cinéma :
    – au Comœdia : tarif réduit à 5.20 € sur présentation du billet pour la pièce de théâtre
    – aux Célestins : tarif réduit (de la 1ère à la 4e série) : 36 € / 30 € / 23 € / 16 € sur présentation du billet pour la séance de cinéma.

Durée
1 h 25
Lieu
Grande salle
Dates
    Prix des places

    De 7 à 40 €

    + Détails des tarifs

    Informations
    • SPECTACLE FOCUS

    Scénographie et lumière – Benjamin Gabrié / Vidéo – Muriel Habrard, Alexandre Zeff / Musique et son – Mia Delmaë, Yuko Oshima, Vincent Robert / Costumes – Sylvette Dequest / Maquillage et effets spéciaux – Sylvie Cailler / Dressage animalier – Victorine Reinewald / Chorégraphie de combat – Karim Hocini / Collaboration artistique – Claudia Dimier / Collaboration chant – Anaël Ben Soussan / Assistanat à la vidéo – Jules Beautemps, Sara Jehane Hedef / Assistanat à Mayotte – Anne-Laure Mouchette / Assistanat à la mise en scène et dramaturgie – Leslie Menahem / Assistanat à la mise en scène et coordination – Cécile Cournelle

    Production déléguée : Théâtre Romain Rolland – Scène conventionnée de Villejuif et du Grand-Orly Seine Bièvre
    Production : La Camara Oscura
    Coproduction : Espace Marcel Carné – Saint-Michel-sur-Orge, Les Théâtrales Charles Dullin

    Avec le soutien du ministère de la Culture – DRAC Île-de-France, de la Région Île-de-France, de la Ville de Paris, du Conseil départemental du Val-de-Marne, de l’Établissement Public Territorial Grand-Orly Seine Bièvre, de la Ville de Villejuif, de l’ADAMI, de la SPEDIDAM, du Théâtre de la Cité internationale, de la Fondation OCIRP, du Théâtre Gérard Philipe – Centre dramatique national de Saint-Denis, des Studios Virecourt, du Ministère des Outre-Mer, de l’Institut français, du Fonds d’Insertion pour Jeunes Artistes Dramatiques, de la DRAC et de la Région SUD.
    Alexandre Zeff est artiste associé à l’Espace Marcel Carné – Saint-Michel-sur-Orge.
    La compagnie La Camara Oscura est conventionnée par le ministère de la Culture – DRAC Île-de-France

    .

    Spectacle créé le 13 septembre 2021 au Théâtre de la Cité internationale à Paris.

    « Un spectacle survolté : une plongée tonitruante au sein d’existences fracassées. » La Terrasse

    « Une plongée à couteaux tirés dans la mécanique de la violence sociale, portée haut et fort par les acteur.rice.s et la batteuse Yuko Oshima. » Les Inrocks

    « Par ces tranches saillantes extraites du roman de Nathacha Appanah et livrées sur un nouveau rythme, Alexandre Zeff a réussi à exploiter aussi bien l’aspect de conte que la dimension de thriller, c’est une vraie réussite. » Le Point

    « C’est là toute la force de cette pièce : Alexandre Zeff fait exploser la précarité de Mayotte au visage des spectateurs, les laissant “sonnés” par tant d’intensité. Et livre ainsi une réflexion engagée sur ce territoire oublié de la République. » La Vie

    « Les mots, les cris, les coups, les larmes au cœur du propos de Tropique de la violence sont nettement portés, avec physicalité et sensibilité, aussi bien par les interprètes que par la mise en scène. Et ainsi, le roman adapté au théâtre redouble d’intensité. » Sceneweb

    « Adaptée du roman de Nathacha Appanah Tropique de la violence, la pièce de Alexandre Zeff sublime cette violence insupportable mais pourtant ignorée qui malmène une jeunesse perdue au cœur de Kaweni, ce Gaza français sur l’île de Mayotte. » Toute la culture

    « Alexandre Zeff s’empare avec une incroyable énergie du roman éponyme de Nathacha Appanah, […], dans une inventive scénographie où la beauté de la langue de la romancière mauricienne éclate dans toute sa sombre et puissante poésie. » La Croix