• Danse
  • Cirque
  • Spectacle
  • En famille
De
Baro d’evel
Avec
Camille Decourtye, Blaï Mateu Trias et le corbeau pie Gus

Un ballet en noir et blanc pour deux humains et un corbeau pie.

Les artistes de la compagnie franco-catalane Baro d’evel échappent à tous les formats, toutes les catégories. Entre danse et acrobatie, théâtre et arts graphiques, burlesque et mélancolie, leur imaginaire nous happe et nous enchante. Dans , deux humains et un corbeau pie s’entraînent les uns les autres au sein d’un drôle de ballet, d’une polyphonie visuelle et sonore où chaque corps fait trace. Un espace immaculé peu à peu se noircit. Des êtres se déplacent et se transforment, traversés par un même désir de toujours continuer, toujours recommencer.
Les gestes bruts, réduits à l’essentiel, de ce trio insolite surgissent par le biais de portés, de chutes, d’élans… Dans ce spectacle en noir et blanc, tout avance et tout dévale. Se concentrant sur l’intensité du présent, revisite avec poésie et sensibilité nos mouvements ignorés, nos mouvements impulsifs. Ceux qui ouvrent sur des soubresauts, des spasmes, des cris. Ceux qui témoignent de la vie telle qu’elle est, de la vie à tout prix.

Spectacle programmé avec les logo nuits fourviereet

Durée
1 h 10
Lieu
Grande salle
Dates
Prix des places

De 9 à 30 €

+ Détails des tarifs

Informations
  • Pour tous dès 7/8 ans

Collaboration à la mise en scène – Maria Muñoz – Pep Ramis, Mal Pelo / Collaboration à la dramaturgie – Barbara Métais-Chastanier / Scénographie – Lluc Castells assisté de Mercè Lucchetti / Collaboration musicale et création sonore – Fanny Thollot / Lumière – Adèle Grépinet / Costumes – Céline Sathal / Musique enregistrée – Joel Bardolet (arrangements des cordes), Jaume Guri, Masha Titova, Ileana Waldenmayer, Melda Umur / Construction – Jaume Grau, Pere Camp

Production : Baro d’evel
Coproductions : Festival GREC 2018 – Barcelone, Teatre Lliure – Barcelone, Théâtre Garonne – Scène européenne de Toulouse, Festival Montpellier Danse 2018, Malraux – Scène nationale Chambéry-Savoie, Théâtre de la Cité – Centre dramatique nationale Toulouse-Occitanie, Pronomade(s) en Haute-Garonne – Centre national des arts de la rue, MC93 – Maison de la Culture de Saint-Denis à Bobigny, Le Grand T – Théâtre de Loire-Atlantique, L’Archipel – Scène nationale de Perpignan, CIRCa – Pôle national Cirque – Auch-Gers-Occitanie, Le Parvis – Scène nationale Tarbes[1]Pyrénées, Les Halles de Schaerbeek – Bruxelles, Le Prato – Théâtre international de quartier – Pôle national cirque de Lille, L’Estive – Scène nationale de Foix et de l’Ariège, Festival BAD – Bilbao, Cirque Jules Verne – Pôle national cirque et arts de la rue – Amiens, Scène nationale d’Albi dans le cadre du soutien du FONDOC, Bonlieu – Scène nationale Annecy, Avant-Scène – Cognac.

Projet bénéficiaire du projet de coopération transfrontalière PYRENART, dans le cadre du programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre POCTEFA 2014-2020 – Fonds européen de développement régional (FEDER). Accueils en résidence : Pronomade(s) en Haute-Garonne – Centre national des arts de la rue, Le Prato – Théâtre international de quartier – Pôle national cirque de Lille, Théâtre Garonne – Scène européenne de Toulouse. Avec l’aide de la MC93 – Maison de la Culture de Saint-Denis à Bobigny et de l’Animal a l’esquena à Celrà.
Avec l’aide à la création de la DGCA – Ministère de la Culture et de la Communication, du Conseil départemental de la Haute-Garonne et de la Ville de Toulouse. La compagnie est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Occitanie-Pyrénées-Méditerranée et la Région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée.

« Tissant naturellement, au milieu d’animaux, l’acrobatie, la danse, le chant, la musique, les arts plastiques, ils relient les techniques par un fil existentiel fragile, pariant sur la rencontre avec l’autre et l’équilibre des forces en présence. » Le Monde

« Étrange ballet pour deux humains et un corbeau pie, Là de la compagnie franco-catalane Baro d’Evel est une délicate déclaration de tendresse au monde. À toutes ses langues, à tous ses habitants. » Sceneweb

« Depuis 20 ans, ils proposent des spectacles de cirque au croisement du mouvement, du chant, de la rencontre entre humains et animaux, en quête de beauté. » France Culture

« Là de Baro d’Evel invite à un voyage onirique, nostalgique, hommage aérien au film de Chaplin. » L’Œil d’Olivier

« Parti du rien, la pièce construit un tout. Durant une heure et dix minutes, les êtres se percutent les uns les autres dans un ballet faussement naïf, vraiment poétique. » FranceTVinfo