Illusions perdues

  • Classique
  • En famille dès 15 ans
  • Théâtre
De
Honoré de Balzac
Mise en scène
Pauline Bayle
Avec
Manon Chircen, Anissa Daaou, Zoé Fauconnet, Frédéric Lapinsonnière, Adrien Rouyard et la participation de Najda Bourgeois en alternance avec Pauline Bayle

« La metteuse en scène Pauline Bayle et ses cinq comédiens proposent une version « dégenrée » de l’œuvre de Balzac, très réussie et enthousiasmante. » Le Monde


Grandeur et décadence d’un jeune écrivain assoiffé de succès : une immersion au plus près des personnages de Balzac.

De l’espérance à la résignation, de rêves de puissance au rappel cruel de la réalité, Illusions perdues tend un miroir sensible à chacune de nos existences. Dans ce roman emblématique de La Comédie humaine, Honoré de Balzac dessine le parcours initiatique d’un jeune poète ambitieux : Lucien de Rubempré qui, après avoir rencontré le succès comme journaliste à Paris, tombe dans la misère et la compromission.
Résolument ancrée dans le réel et le présent, la mise en scène dépouillée conçue par Pauline Bayle donne toute la place à cinq formidables interprètes. Ces jeunes comédiennes et comédiens brisent les frontières des genres et des générations pour incarner une vingtaine de personnages. Course à la gloire, à l’amour, à l’argent… Ces êtres pétris de contradictions nous montrent les dérives d’une société où la grandeur d’âme et la profondeur des sentiments capitulent face à la nécessité de parvenir.

Spectacle programmé avec le

Durée
2 h 30
Lieu
Théâtre de la Croix-Rousse
Dates
    Prix des places

    De 5 à 27 €

    + Détails des tarifs

    Informations

    SPECTACLE HORS LES MURS
    AU THÉÂTRE DE LA CROIX-ROUSSE
    Place Joannès-Ambre Lyon 4e

    • Pour tous dès 15 ans

    Adaptation – Pauline Bayle / Assistanat à la mise en scène – Isabelle Antoine / Scénographie – Pauline Bayle, Fanny Laplane / Lumière – Pascal Noël / Costumes – Pétronille Salomé / Musique – Julien Lemonnier / Régie générale, lumière – Jérôme Delporte, David Olszewski / Régie plateau – Ingrid Chevalier, Lucas Frankias, Juergen Hirsch / Régie de tournée – Audrey Gendre

    Production : Compagnie À Tire-d’aile
    Production déléguée en tournée : Nouveau théâtre de Montreuil, Centre dramatique national
    Coproduction : Scène nationale d’Albi, Tandem – Scène nationale de Douai-Arras, Espace 1789 – Scène conventionnée Saint-Ouen, MC2 : Maison de la Culture de Grenoble – Scène nationale, Théâtre de la Bastille – Paris, La Coursive – Scène nationale de La Rochelle, La Passerelle – Scène nationale de Gap et des Alpes du Sud, Châteauvallon-Liberté – Scène nationale, Théâtre de Chartres – Scène conventionnée d’intérêt national

    Avec le soutien du Ministère de la Culture – DRAC Île-de-France, de la Région Île-de-France, du Département de la Seine-Saint-Denis, de l’ADAMI et du CENTQUATRE-PARIS.
    Aide à la reprise : Théâtre le Rayon Vert – Scène conventionnée d’intérêt national Art et Territoire
    Remerciements : Clément Camar-Mercier, Géraldine Chaillou, Viktoria Kozlova, Loïc Renard, Victor Rodenbach, Victor Roussel, Julius Tessarech.

    Spectacle créé le 9 janvier 2020 à Albi, Scène nationale.

    Grand Prix de la Critique 2022 « Meilleur spectacle de l’année »

    « La metteuse en scène Pauline Bayle et ses cinq comédiens proposent une version « dégenrée » de l’œuvre de Balzac, très réussie et enthousiasmante. » Le Monde

    « Un tour de force où l’apparente simplicité du geste n’a d’égal que l’impressionnante acuité du propos. » Sceneweb

    « Pauline Bayle adapte et met en scène la deuxième partie d’Illusions perdues avec une maestria époustouflante, qui l’installe définitivement parmi les meilleurs. Un chef d’œuvre, à voir absolument ! » La Terrasse

    « Pauline Bayle poursuit avec Illusions perdues sa quête d’un théâtre littéraire, brut et incandescent. » France Inter

    « En conjuguant savamment passé et présent, en stimulant l’imaginaire du spectateur […] Pauline Bayle signe une œuvre flamboyante, du grand et beau théâtre. Tout simplement, époustouflant ! » L’Œil d’Olivier

    « La jeune metteuse en scène Pauline Bayle offre une adaptation lumineuse du roman monstre de Balzac […]. Du théâtre à cru, cinglant, qui conjugue la grande littérature au présent. » Les Échos