Dans ce jardin qu’on aimait

  • Théâtre
According to
le roman de Pascal Quignard
Mise en scène
Marie Vialle
Avec
Marie Vialle et Laurent Poitrenaux

Personnages sortis d’un roman de Pascal Quignard, un père et sa fille éclairent la nature musicale du chant des oiseaux.

Pasteur américain né en 1823 et décédé en 1890, Simeon Pease Cheney fut l’un des premiers à transcrire en notes de musique le chant des oiseaux, le son de la pluie qui tombe, le coassement des grenouilles, le bruit de l’eau qui goutte d’un robinet mal fermé. C’est l’existence singulière de cet homme qui porta toute sa vie le deuil de sa femme disparue à la naissance de leur fille, Rosamund, qui a inspiré Pascal Quignard, en 2017, pour l’écriture de Dans ce jardin qu’on aimait.
Pendant une vingtaine d’années, Simeon a entretenu le jardin de son épouse décédée. Une fois sa fille devenue adulte, sa ressemblance avec sa mère était telle que Simeon en fut bouleversé. Il chassa Rosamund et se retrouva seul avec les oiseaux, dont il notait tous les sons… Entre chants, réflexions de penseurs et extraits de Wood Notes Wild (livre dans lequel Cheney témoigne de ses observations), Marie Vialle et Yann Boudaud nous transportent au cœur d’un monde qui irradie. Un monde qui laisse éclater toute sa splendeur, qui s’ouvre à la conscience d’exister pleinement au présent.

 

Autour du spectacle

  • Bord de scène
    jeu. 30 mars
  • Passerelle cinéma aux Cinémas Lumière
    Tous les matins du monde d’Alain Corneau
    dim. 26 mars à 18h
  • Coproduction
Durée
1 h 30
Lieu
Célestine
Dates
Prix des places

De 9 à 26 €

+ Détails des tarifs

Réserver

Textes – Pascal Quignard, Simeon Pease Cheney avec des emprunts à Olivier Messiaen, Vinciane Desprest, Pascal Ouellette, Jean-Claude Roché et de quelques autres / Adaptation – David Tuaillon, Marie Vialle / Scénographie et costumes – Yvett Rotscheid / Création sonore – Nicolas Barillot / Lumière – Joël Hourbeigt / Travail vocal et musical – Dalila Khatir

Coordination de production : Théâtre du Bois de l’Aune – Aix en Provence
Coproduction : Théâtre National de Nice, Châteauvallon-Liberté – Scène nationale, Festival d’Avignon, La Comète – Scène nationale de Châlons en Champagne, Théâtre du Bois de l’Aune – Aix en Provence, Célestins – Théâtre de Lyon, Théâtre Garonne – Scène européenne de Toulouse, Comédie de Picardie – scène conventionnée d’Amiens

Avec le soutien de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, des Activités sociales de l’Énergie, du CENTQUATRE-PARIS, du Théâtre de la Bastille – Paris.

Création le 9 juillet 2022 au Festival d’Avignon