Vie de Joseph Roulin

  • Théâtre
  • Artiste associé
D’après
Pierre Michon
Mise en scène
Thierry Jolivet
Avec
Thierry Jolivet

À travers le regard du postier Joseph Roulin, Thierry Jolivet éclaire le destin de Vincent Van Gogh. Entre théâtre, musique et vidéo, un spectacle adapté du roman de Pierre Michon.

Il fut le modèle de Vincent Van Gogh lorsque celui-ci vivait à Arles. Dans Vie de Joseph Roulin, l’écrivain Pierre Michon a imaginé – à partir des tableaux du grand peintre, seuls vestiges de cette histoire perdue – ce que fut l’amitié de deux hommes que tout séparait. Thierry Jolivet présente la matière de ce roman bouleversant qui sonde le sens de l’acte artistique, la fragilité de la condition humaine et la beauté du monde.
« Par les yeux du facteur Roulin, explique le comédien et metteur en scène, nous regardons le spectre décharné de ce fou de Vincent et nous voyons un homme, ni plus ni moins, c’est-à-dire à la fois un dieu et un cafard, un pauvre type qui repousse les limites de l’acharnement… » Dans un dispositif hypnotique où les tableaux de Van Gogh apparaissent et s’entrelacent, un comédien et deux musiciens font se soulever le chant de Pierre Michon. Un chant hallucinatoire que tout apparente à une incantation magique.

  • Report 2020-21
  • Coproduction
Durée
1 h 45
Lieu
Célestine
Dates
Prix des places

de 9 à 26 €

+ Détails des tarifs

Réserver

Création musicale et interprétation – Jean-Baptiste Cognet, Yann Sandeau / Lumière – David Debrinay, Nicolas Galland / Vidéo – Florian Bardet / Construction décor –  Clément Breton, Nicolas Galland

Production : La Meute – Théâtre
Coproduction : Célestins – Théâtre de Lyon, Théâtre Jean-Vilar – Bourgoin-Jallieu

Avec le soutien de la Ville de Lyon, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, de la SPEDIDAM, du Théâtre Nouvelle Génération – Centre dramatique national de Lyon, du Théâtre du Peuple de Bussang et du Théâtre Allégro de Miribel

Spectacle créé en décembre 2019 aux Célestins – Théâtre de Lyon

« Thierry Jolivet s’empare de Vie de Joseph Roulin de Pierre Michon. Entre conte, invocation et concert, il porte avec force et justesse le bouleversant lyrisme de ce portrait de Vincent Van Gogh à travers celui d’un employé des Postes qui fut son ami ». Sceneweb

« Au cœur des tableaux qui sortent du statut d’œuvre d’art pour devenir plus réels et concrets, les spectateurs sont emportés dans un kaléidoscope qui interroge le geste de l’artiste, la création même ». Dernières Nouvelles d’Alsace

Bord de scène
jeu. 10 fév. après la représentation