Nuit funèbre

(Trauernacht)

  • Opéra-théâtre
According to
Johann Sebastian Bach
Mise en scène
Katie Mitchell
Avec
Elisabeth Boudreault, Fiona McGown, Andrew Henley, Romain Bockler, Philippe Dusigne

Direction musicale – Simon-Pierre Bestion

Extraits des cantates de Johann Sebastian Bach

Violon solo – Katia Viel
Hautbois solo et flûte à becSophie Rebreyend
Violon – Galel Sanchez*
Alto – Christophe Mourault*
Violoncelle – Thomas Guyot*
Contrebasse – Johanna Sans*
Flûte à bec – Ondrej Hanus*
Basson et flûte à bec – Augustin Darco*
Viole de gambe – Lukas Schneider*
Clavecin et orgue Riho Terajima* (orgue solo et clavecin continuo), Claire Meusnier* (orgue et clavecin continuo)

 *Étudiants de la classe de musique ancienne du CNSMD de Lyon (pilotée par Anne Delafosse)

Cette production s’inscrit dans le cadre d’un partenariat pédagogique Opéra de Lyon – Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon

Quatorze ans après sa dernière production aux Célestins (Curlew River de Benjamin Britten, mise en scène d’Olivier Py), l’Opéra de Lyon invite Katie Mitchell, dans le cadre de son festival annuel qui aura pour thème « Secrets de famille ». La célèbre artiste nous propose une œuvre faite d’extraits de cantates méconnues de Bach, une magnifique méditation sur la mort.

Autour de la table à manger familiale, quatre frères et sœurs se retrouvent après la disparition de leur père. Un secret de famille est révélé par l’entremise d’une lettre. Entre sidération, tristesse, colère et résilience, chacun se confronte alors à son rapport à l’enfance au deuil et à la mort. Au long de sa pléthorique carrière, Bach a composé pas moins de 200 cantates. Il n’a en revanche composé aucun opéra, ce à quoi Katie Mitchell remédie avec Nuit funèbre (Trauernacht). La metteuse en scène a recomposé une dramaturgie scénique à partir d’un patchwork musical d’extraits de cantates méconnues. Travaillant sur la psychologie des personnages, cette mise en scène est faite de déplacements millimétrés et de gestes chirurgicaux qui appuient la dimension théâtrale de l’ensemble. L’Opéra de Lyon invite Raphaël Pichon, chef d’orchestre qui a créé ce montage, à transmettre ce spectacle à un jeune chef et une équipe de jeunes interprètes ; cantate profane pour cinq chanteurs et onze instrumentistes, cette nuit funèbre témoigne de la palette d’émotions à l’œuvre chez Bach, entre doute abyssal et réconfort de la foi.

  • Production Opéra de Lyon
Durée
1 h 15
Lieu
Grande salle
Dates
    Prix des places

    de 13 à 60 €

    + Détails des tarifs

    Informations
    • SPECTACLE EN ALLEMAND surtitré en français

    Décor et costumes – Vicki Mortimer / Lumière – James Farncombe / Reprise de la mise en scène – Robin Tebbutt

    Extraits des cantates de Johann Sebastian Bach (BWV 60, 46, 82, 90, 127, 146, 159, 169, 668)
    Reprise de la production du Festival d’Aix-en-Provence de 2014

    Reprise de la production : Opéra de Lyon
    Coproduction en 2014 : Festival d’Aix-en-Provence, Dutch National Opera Amsterdam, Opéra national de Bordeaux, Fondation Calouste Gulbenkian
    Avec le soutien de ENOA (ENOA bénéficie du Programme Culture de l’Union Européenne)
    Coproduction : MC2: Grenoble
    Coréalisation : Célestins, Théâtre de Lyon