La Peur

  • Compagnie associée
  • Théâtre
De
François Hien
Mise en scène
Arthur Fourcade, François Hien / Compagnie L’Harmonie Communale
Avec
Estelle Clément-Bealem, Arthur Fourcade, Marc Jeancourt, Ryan Larras, Pascal Césari

Le courage de défendre la vérité.

 

La compagnie L’Harmonie Communale aime raconter des histoires se déroulant sur fond de débats de société. Après s’être inspirée de l’affaire Vincent Lambert en 2020, elle aborde ici l’histoire d’un prêtre inquiété pour son homosexualité et qui se retrouve en position de témoigner contre un évêque accusé d’avoir couvert un pédocriminel.

Parce qu’on a découvert sa liaison avec un homme, le père Guérin a perdu sa paroisse. Devenu le confesseur des hommes d’Église, il prévient la justice de la pédocriminalité du père Grésieux qu’il a apprise en confession. Il pourrait dénoncer également l’évêque qui savait mais qui a gardé le secret ; ce dernier le convainc de n’en rien faire.
Pour prix de son silence, le père Guérin retrouve une mission pastorale. Mais un jeune homme, victime autrefois du père Grésieux, lui rend visite pour obtenir son témoignage. S’engage alors un dialogue qui bousculera profondément les deux hommes.
« Malgré la dureté des thèmes qu’elle aborde, La Peur est une pièce qui conduit vers la lumière », souligne François Hien. Inspiré par l’affaire Barbarin, par des témoignages de victimes de prêtres pédocriminels, ainsi que par l’histoire d’un prêtre « mis au placard » pour avoir révélé son homosexualité, le nouveau texte de l’auteur porte son regard sur les craintes qui conduisent au silence et à la dissimulation. Peur de voir ses secrets révélés, peur de perdre son amour, peur de la solitude, peur du scandale… Si le spectacle de L’Harmonie Communale décrit un système sclérosé par le mensonge, il raconte également l’histoire d’une libération. Celle d’un prêtre qui, en s’affranchissant de ses appréhensions, parvient à accomplir un acte de courage : se ranger du côté de la vérité pour se mettre en mouvement et rendre possible un parcours d’apaisement.

 

François Hien est lauréat des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre 2021 avec La Peur

Entretien avec Francois Hien

  • Création
  • Coproduction
Durée
1 h 50
Lieu
Célestine
Dates
    Prix des places

    de 9 à 26 €

    + Détails des tarifs

    Informations

    SPECTACLE CONSEILLÉ
    AU PUBLIC AVEUGLE ET MALVOYANT

    Régie générale et lumière – Nolwenn Delcamp-Risse / Scénographie – Anabel Strehaiano / Costumes – Sigolène Petey / Production/diffusion – Nicolas Ligeon

    Production : Ballet Cosmique
    Aide à la production : DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, Région Auvergne-Rhône-Alpes, Ville de Lyon
    Coproduction : Célestins – Théâtre de Lyon, La Mouche – Saint-Genis-Laval, Centre culturel Charlie Chaplin – Vaulx-en-Velin, le SUAC, Université de Strasbourg
    Avec le soutien de la Comédie de Saint-Étienne / DIESE# Auvergne-Rhône-Alpes
    Merci au Théâtre Gérard Philipe de Saint Denis et au Théâtre National Populaire de Villeurbanne

    Ce texte est lauréat de l’aide à la création de textes dramatiques ARTCENA et des journées des auteurs de Lyon 2021

    « La Peur est une pièce à la fois formidable et austère. Courrez-y ! » Le Progrès

    « François Hien s’empare du sujet délicat de la dissimulation de la pédocriminalité au sein de l’Église. Avec, toujours, ce courage de la nuance qui caractérise son travail ». Sceneweb

    • Bords de scène
      les 18, 24, 27, 30 nov. après les représentations et le 4 déc. avec Alain Cavalier réalisateur de Thérèse

     

    • Discussion libre
      sam. 27 nov. à 18h30 discussion entre François Hien, metteur en scène de La Peur et avec James Alison, prêtre catholique anglais, théologien et écrivain.
      Présentation des ouvrages du théologien qui ont nourri et inspiré François Hien pour l’écriture de La Peur.
      En savoir +

     

    • Avant-propos
      mer. 1er déc. à 18h30 avec Josselin Tricou, auteur de Des soutanes et des hommes.
      En savoir +

     

    • Projection/rencontre au cinéma Comœdia
      sam. 4 déc. à 16h projection de Thérèse suivie d’une rencontre avec le réalisateur Alain Cavalier et le monteur, Emmanuel Manzano. Discussion animée par François Hien.
      En savoir +