FRATERNITÉ, Conte fantastique

  • Théâtre
Mise en scène
Caroline Guiela Nguyen
Avec
Dan Artus, Saadi Bahri, Boutaïna El Fekkak, Hoonaz Ghojallu, Maïmouna Keita, Naani, Élios Noël, Alix Petris, Saaphyra, Vasanth Selvam, Anh Tran Nghia, Hiep Tran Nghia, Mahia Zrouki

Grande épopée d’anticipation, FRATERNITÉ, Conte fantastique ouvre grand les portes du futur pour dessiner un monde de la réconciliation. Un monde au sein duquel rien n’est plus précieux que l’humain.

À partir de la complexité du réel, Caroline Guiela Nguyen travaille à un théâtre qui célèbre les pouvoirs de la fiction. Tout commence en 2021 avec la disparition mystérieuse d’une partie de l’humanité. Face au vide abyssal qui se crée, les humains décident de cultiver l’absence, d’en prendre soin collectivement. Un nouveau type de lieu s’invente : les « Centres de Soin et de Consolation ». Là, on tente de combler le manque, de lutter contre l’écoulement du temps. Là, les êtres humains se rassemblent pour panser ensemble leur peine…
Dans ce chemin vers une histoire à construire pour les décennies à venir, l’autrice et metteuse en scène Caroline Guiela Nguyen propose de donner une représentation de la fraternité, et accueille sur son plateau la formidable diversité des récits qui composent notre monde.

  • Coproduction
Durée
3 h 15
Lieu
Grande salle
Dates
Accessibilités
Prix des places

de 7 à 40 €

+ Détails des tarifs

Informations
  • SPECTACLE EN FRANÇAIS ARABE VIETNAMIEN ANGLAIS surtitré en français
  • SPECTACLE FOCUS

Texte – Caroline Guiela Nguyen avec l’ensemble de l’équipe artistique / Collaboration artistique – Claire Calvi / Scénographie – Alice Duchange / Costumes – Benjamin Moreau / Lumière – Jérémie Papin / Réalisation sonore et musicale – Antoine Richard / Vidéo – Jérémie Scheidler / Dramaturgie – Hugo Soubise, Manon Worms / Musiques originales – Teddy Gauliat-Pitois, Antoine Richard / Construction décor – Atelier du Grand T – Théâtre de Loire-Atlantique / Réalisation costumes – Ateliers du Théâtre de Liège

Création le 6 juillet 2021 au Festival d’Avignon

Production : Les Hommes Approximatifs
Production déléguée : Les Hommes Approximatifs et le Festival d’Avignon
Coproduction nationale : Odéon – Théâtre de l’Europe, ExtraPôle Provence-Alpes-Côte d’Azur*, La Comédie – Centre dramatique national de Reims, Théâtre national de Bretagne, Théâtre national de Strasbourg, Châteauvallon-Liberté – Scène nationale, Théâtre de l’Union – Centre dramatique national du Limousin, Théâtre Olympia – Centre dramatique national de Tours, MC2: Grenoble, La Criée – Théâtre national de Marseille, Le Grand T – Théâtre de Loire-Atlantique, Célestins – Théâtre de Lyon, Comédie de Colmar – Centre dramatique national Grand Est Alsace, La Rose des vents – Scène nationale Lille Métropole Villeneuve d’Ascq, Le Parvis – Scène nationale Tarbes-Pyrénées, Théâtre national de Nice – Centre dramatique national Nice-Côte d’Azur, Théâtre du Beauvaisis – Scène nationale
Coproduction internationale : PROSPERO – Extended Theatre**, Théâtre national Wallonie-Bruxelles, Théâtre de Liège, Les théâtres de la ville de Luxembourg, Centro Dramatico Nacional, Dramaten, Schaubühne, Teatro Nacional D. Maria II, Thalia Theater, Festival Romaeuropa

Avec le soutien exceptionnel de la DGCA
Avec la participation du Jeune théâtre national, et de l’Institut français – Paris

* Plateforme de production soutenue par la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur
** PROSPERO – Extended Theatre est un projet cofinancé par le programme Europe créative de l’Union européenne

FRATERNITÉ, Conte fantastique est le second volet du cycle FRATERNITÉ qui compte à ce jour deux autres créations : Les Engloutis (2021), court-métrage coproduit par Les Films du Worso et Les Hommes Approximatifs ; L’Enfance, la nuit, spectacle créé à la Schaubühne à Berlin en 2022.

« À contrecourant des sombres dystopies, la metteuse en scène et autrice Caroline Guiela Nguyen interroge dans sa nouvelle création la force des liens humains par-delà le temps. » La Croix
« Fraternité étonne et séduit par sa foi absolue en la fiction, par sa maîtrise des éléments scéniques et par son originalité dans le choix et la direction des acteurs. » Le Monde