Ce que j’appelle oubli

  • Théâtre
De
Laurent Mauvignier
Mise en scène
Michel Raskine
Avec
Louis Domallain et Thomas Rortais

Pas comme ça, pas maintenant…

« Un spectacle simple, engagé et brûlant d’actualité » Tribune de Lyon

 

En une seule phrase qui court, Ce que j’appelle oubli s’approprie le destin d’un jeune homme mort avant d’avoir pu vivre. Michel Raskine met en scène l’implacable cruauté d’une barbarie qui s’ignore.

Le fait divers a eu lieu à Lyon, en décembre 2009. Un garçon entre dans un supermarché. Il se dirige vers le rayon des bières, ouvre une canette et la boit. « À quoi a-t-il pensé en étanchant sa soif, à qui, je ne le sais pas », se demande le narrateur de Ce que j’appelle oubli, court roman de Laurent Mauvignier librement inspiré de ce drame. « Ce dont je suis certain, en revanche, c’est qu’entre le moment de son arrivée et celui où les vigiles l’ont arrêté, personne n’aurait imaginé qu’il n’en sortirait pas. »
Interpellation, pluie de coups silencieux dans une arrière-salle déserte, décès par asphyxie d’un jeune homme de 25 ans. Michel Raskine investit les circonstances à la fois banales et sauvages de cet homicide à travers un spectacle incarné par un comédien et un percussionniste. Une présence gémellaire qui fait exister sur scène une dizaine de personnages. Décor en noir, blanc et vert, et aluminium. Lumières crues, blanches, mortelles… Dans une mise en scène chorégraphique qui échappe aux lieux communs du réalisme, Ce que j’appelle oubli nous fait ressentir toute l’âpreté d’une violence aveugle et sourde, toute la brutalité d’une existence volée à la vie.

  • Création
  • Coproduction
Durée
1 h 10
Lieu
Célestine
Dates
    Prix des places

    de 9 à 26 €

    + Détails des tarifs

    Décor – Stéphanie Mathieu / Lumière et régie générale – Julien Louisgrand

    Production : Rask!ne & Compagnie
    Coproduction : Célestins – Théâtre de Lyon, Le Bateau-Feu – Scène nationale Dunkerque, Les Aires – Scène conventionnée de Die et du Diois

    Ce que j’appelle oubli de Laurent Mauvignier est publié aux Éditions de Minuit.
    Rask!ne & Compagnie est conventionnée par le ministère de la Culture – DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et reçoit le soutien de la Ville de Lyon.

    « Un spectacle simple, engagé et brûlant d’actualité ». Tribune de Lyon

    « Né d’une rencontre fortuite avec un texte magistral, Ce que j’appelle oubli a toutes les qualités d’une rencontre nécessaire avec un public en quête de sens et d’émotions théâtrales fortes ». AuraOne

    Bord de scène
    mer. 2 fév. après la représentation