ANA

  • Théâtre
D’après
Maurice Pialat, Arlette Langmann
Mise en scène
Laurent Ziserman
Avec
Magali Bonat, Benoît Martin, Savannah Rol, Laurent Ziserman

D’après À nos amours film de Maurice Pialat
et Les filles du faubourg scénario de Arlette Langmann

ANA, pour À nos amours, célèbre film de Maurice Pialat que transpose au théâtre le comédien et metteur en scène Laurent Ziserman. Un huis-clos familial intense et physique lauréat du Prix Célest’1 2019 – section Maquettes.

Un père. Une mère. Un fils. Une fille : Suzanne, 17 ans. Un jour le père meurt, brutalement, laissant Suzanne seule entre un frère autoritaire et une mère hystérique. Film culte du début des années 1980 ayant révélé l’actrice Sandrine Bonnaire, À nos amours nous plonge dans l’intimité d’une famille secouée par les tourbillons de l’amour, du deuil, de la violence, du désir. « À nos amours, mieux que tant de pièces à mon goût, propose une admirable et terrible dramaturgie des névroses familiales » déclare Laurent Ziserman, qui s’est inspiré de cette matière cinématographique intemporelle pour élaborer un spectacle vibrant de sensibilité. Ici, point de ressorts sentimentaux ou psychologiques. Mais des impulsions physiques qui donnent naissance à des scènes d’où semble jaillir toute la force de la vérité. Des coups, des cris, des pleurs, des rires… Et l’expression quasi-permanente de l’émotion. Une émotion brutale, inattendue, fulgurante. Comme dans la vie.

  • Création
  • PRIX CÉLEST’1 2019 - Maquettes
  • Coproduction
Durée
1 h 40
Lieu
Célestine
Dates
Prix des places

de 9 à 24 €

+ Détails des tarifs

Adaptation – Marion Pellissier et Laurent Ziserman / Scénographie – Emmanuel Clolus / Lumière – Mathias Roche / Son – Alain Lamarche / Conseil dramaturgie – Yann Dedet / Travail musique et voix – Élise Caron, Myriam Djebour / Travail du corps – Julien Scholl

Production : Compagnie Panier-Piano – La Table Verte Productions
Coproduction : Célestins – Théâtre de Lyon

Rencontre « bord de scène » avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation du ven. 8 janv.