Lewis versus Alice

De
Lewis Carroll
Mise en scène
Macha Makeïeff
Avec
Geoffrey Carey, Caroline Espargilière, Vanessa Fonte, Clément Griffault, Jan Peters, Geoffroy Rondeau, Rosemary Standley et à l’image, Michka Wallon

Captivée par les domaines du rêve et de l’imaginaire, la directrice du Théâtre national de Marseille se lance sur les traces de Lewis Carroll et de sa célèbre héroïne : Alice.

Son véritable nom était Charles Lutwidge  Dodgson. Né en 1832, dans le presbytère  de Daresbury au nord de l’Angleterre, Lewis Carroll est entré dans la littérature mondiale grâce à son roman Alice au pays des merveilles. Qui était ce fils de pasteur, lui-même clergyman à Oxford, ce pédagogue dépressif qui avait le charme d’un excentrique malicieux et maniaque, ce logicien auteur de contes insolites ? C’est l’énigme que pose Macha Makeïeff dans Lewis versus Alice, une fantaisie théâtrale très musicale à la croisée des domaines du rêve, de l’enfance et de l’extravagance.
« Chez Lewis Carroll, poète du non-sens, il n’est question que de décalages et d’incertain, de trouble aussi et de fééristique », fait observer la metteure en scène. Hors du temps et gothiques, contre tout esprit de sérieux, les interprètes de Lewis versus Alice chantent, dansent, racontent, transgressent le temps… Ils ont des visions et prennent le thé au milieu de nulle part. Libres jusqu’à l’absurde, ils privilégient le féérique au réel, font l’éloge d’une excentricité so British.

Spectacle
Durée
1 h 50
Lieu
Grande salle
Prochaines dates
    Prix des places

    de 9 à 40 €

    + Détails des tarifs

    Informations

    Dès 12 ans

    THÉÂTRE MUSICAL en français avec de l’anglais

    Réserver

    Mise en scène, décor et costumes – Macha Makeïeff / Adaptation – Macha Makeïeff, Gaëlle Hermant / Lumières – Jean Bellorini / Son – Sébastien Trouvé / Musique originale – Clément Griffault et Sébastien Trouvé / Masques et Coiffure – Cécile Kretschmar / Magie – Raphaël Navarro assisté de Arthur Chavaudret et Antoine Terrieux / Chorégraphie – Guillaume Siard / Assistante à la mise en scène – Gaëlle Hermant / Assistante à la mise en scène en tournée – Marianne Barrouillet / Assistante à la scénographie – Clémence Bezat / Assistante aux costumes – Claudine Crauland / Iconographie – Clément Vial / Régie Générale – André Neri / Conseillère à la langue anglaise – Camilla Barnes / Stagiaires du Pavillon Bosio – Élise Leleu, Xufei Liu, Céline Pagès / Stagiaires – Pauline Adeline, Juliette Boisseau, Elsa Markou / Régisseur plateau – Ruddy Denon / Régisseur vidéo – Frédéric Guillaume / Chef machiniste – Julien Parra / Régisseur son – Jérémie Tison / Régisseur lumières – Olivier Tisseyre / Chef costumière – Nadia Brouzet / Maquilleuse – Hermia Hamzaoui / Accessoiristes – Agnès Marin, Marine Martin Elhinger, Soux, Patrice Ynesta / Assistante coiffure et maquillage – Juliette Bailly / Assistantes réalisation costumes – Haruka Nagaï et Caroline Trossevin / Fabrication du décor – Ateliers du TNP Villeurbanne

    Production : La Criée, Théâtre national de Marseille
    Coproduction : Festival d’Avignon, Théâtre Gérard Philipe – Centre dramatique national de Saint-Denis, Maison de la Culture d’Amiens – Pôle européen de création et de production en partenariat avec le Pavillon Bosio – École supérieure d’arts plastiques de la Ville de Monaco

    La Chasse au Snark de Lewis Carroll, traduction de Jacques Roubaud, publiée aux éditions Gallimard

    Création le 14 juillet 2019 au Festival d’Avignon

    « En plasticienne de talent, Macha Makeïeff transforme la scène en tableau fantasmagorique et foisonnant »  La Croix

    « Un spectacle merveilleusement onirique riche de plusieurs moments de grâce inoubliables. Beau et intelligent. »  Toute La Culture

    « Macha Makeïeff envoûte le public en convoquant Lewis et Alice sur scène ». Télérama

    « Macha Makeïeff arpente avec bonheur l’univers de Lewis Carroll et de son personnage Alice. Une ode très personnelle à l’esprit de fantaisie et de liberté ». La Terrasse

    « Macha Makeïeff s’empare de deux livres de Lewis Caroll : Alice au Pays des Merveilles et De l’autre côté du Miroir, pour essayer de percer le secret de l’auteur en nous offrant un spectacle merveilleusement onirique riche de plusieurs moments de grâce inoubliables. Un spectacle beau et intelligent ». Toutelaculture.com

    « Ponctué de musiques et chants étranges, dans un décor de fantaisie baroque, Lewis versus Alice évoque les spectacles féériques du théâtre victorien, avec ses effets spéciaux scéniques, ses tours de magie et projections lumineuses. […] Lewis versus Alice est un bonheur des sens à la gloire du nonsense. Merveilleux ». Franceinfo: culture

    Bord de scène : ven. 10 janv. rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation.