Thierry Jolivet artiste associé

Thierry Jolivet est né en 1987. Formé au Conservatoire de Lyon, il produit depuis 2010 un théâtre épique, exalté, à la fois narratif et graphique, inspiré par les grands écrivains de la littérature mondiale, nourri par une conception moderne de l’art de l’acteur, et d’une certaine manière opératique puisque la musique y joue un rôle déterminant. Ses premiers spectacles sont dédiés à des figures majeures de la littérature européenne : il adapte notamment les œuvres de Dostoïevski, (Le Grand Inquisiteur et Les Carnets du sous-sol), Cendrars (Prose du Transsibérien), Dante (La Divine Comédie) ou encore Boulgakov (Le Roman théâtral).
Depuis 2014, il s’attache à mettre en récit la marche du monde contemporain avec l’intention de questionner son devenir politique. Ainsi dans Belgrade, d’après Angélica Liddell (Prix du public du festival Impatience), il met en
scène l’Europe comme champ de bataille et exhume les spectres du XXe siècle, à travers un spectacle en forme de requiem sur les guerres de Yougoslavie.
Puis avec La Famille royale, d’après William T. Vollmann, il confronte la société du spectacle, le capitalisme financier et le nihilisme de la culture postmoderne aux archétypes bibliques de la violence, dans une fresque sur les États-Unis aux allures de roman noir.
En 2019, Thierry Jolivet inaugurera son association avec les Célestins en interprétant Vie de Joseph Roulin de Pierre Michon, méditation sur le sens de l’acte artistique et la fragilité de la condition humaine.