Hymn to love

De
Marta Górnicka
Avec
Sylwia Achu, Pamela Adamik, Anna Andrzejewska, Maria Chleboś, Konrad Cichoń, Piotr Dąbrowski, Tymon Dąbrowski, Maciej Dużyński, Anna Gierczyńska, Paula Głowacka, Maria Haile, Wojciech Jaworski, Borys Jaźnicki, Katarzyna Jaźnicka, Ewa Konstanciak, Irena Lipczyńska, Kamila Michalska, Izabela Ostolska, Filip Piotr Rutkowski, Michał Sierosławski, Ewa Sołtysiak, Ewa Szumska, Krystyna Lama Szydłowska, Kornelia Trawkowska, Anastazja Żak

PASSERELLE SENS INTERDITS

DANS LE CADRE DU CENTENAIRE DE LA PAIX

En attendant la 6e édition de son festival en octobre 2019, l’association Sens Interdits organise, dans le cadre du Centenaire de la paix, un événement unique autour de ses thématiques habituelles : identités, mémoires, résistances. Cette fois, Marta Górnicka et son chœur mixte de 25 voix  traiteront du nationalisme, du rejet de l’autre et de la fermeture des frontières.

Hymn to love est un cri d’alarme contre le danger du repli nationaliste en Europe. Nation après nation, le slogan « Give us back our country » se fait entendre. Et les Polonais ne sont pas en reste.
Il s’agit du dernier opus d’un travail mené sur l’Europe par cette metteure en scène polonaise, initié avec Mère Courage de Bertold Brecht. Hantée par les images des orchestres de prisonniers dans les camps de concentration nazis, Marta Górnicka convoque cet imaginaire pour dénoncer la montée du nationalisme et du racisme en Europe aujourd’hui. Elle met en parallèle l’obscénité du verbiage des hommes politiques aux discours propagandistes des fondamentalistes d’aujourd’hui ; en mixant discours de haine, hymnes nationaux, chants patriotiques, religieux ou traditionnels et culture pop, ce spectacle, par la puissance d’un chœur de 25 voix, dénonce l’hypocrisie du pouvoir idéologique et rappelle l’importance de se référer à l’Histoire pour ne pas tomber dans les travers de l’oubli.
Découverte en France en 2011 lors de la 2e édition du Festival Sens Interdits, la Polonaise Marta Górnicka a depuis conquis l’Europe, l’Inde et le Japon avec son chœur de femmes. Exploitant toutes les potentialités qu’offre la voix humaine, elle réhabilite la fonction critique et accusatrice propre aux chœurs antiques.

Première en France
Durée
1 h 00
Lieu
Grande salle
Prochaines dates
Prix des places

Tarif normal : 25 € 
Tarif Abonnés, Pass Célestins, groupes + 10 personnes, + 65 ans, familles nombreuses, personnes handicapées : 20 €
-26 ans, demandeurs d’emploi : 12 €

+ Détails des tarifs

Informations

À partir de 14 ans

SPECTACLE EN POLONAIS, surtitré en français

Grande salle (placement libre par étage)

Réserver

Musique – Teoniki Rożynek / Chorégraphie – Anna Godowska / Dramaturgie – Agata Adamiecka / Scénographie – Robert Rumas / Costumes – Anna Maria Karczmarska / Marionnettes – Konrad Czarkowski (Kony Puppets) / Lumière – Artur Sienicki

Coproduction : Chorus of Women Foundation, Teatr Polski (Poznan, Pologne), Ringlok Schuppen Ruhr (Mülheim, Allemagne), Maxim Gorki Theater (Berlin, Allemagne)
Avec le soutien du Goethe Institut, du Center for Contemporary Art Ujazdowski Castle
Avec l’aide de l’Institut Adam Mickiewicz, de l’Office National de Diffusion Artistique (ONDA), de la ville de Varsovie, de la ville de Poznan et du Kunststiftung NRW