Santa Madera

De
Juan Ignacio Tula et Stefan Kinsman – Cie MPTA
Avec
Juan Ignacio Tula, Stefan Kinsman et une roue Cyr

Jouant de leurs similarités comme de leurs différences, les deux artistes partagent leurs interrogations sur la religion, le paganisme, la multiculturalité, l’identité et le double.
Avec Santa Madera, ils déclinent une relation faite de violence, de pardon, de complicité et de tolérance, à l’image de ces rituels anciens convoquant l’invisible. Santa Madera, bois sacré en espagnol, prend sa source en Amérique du Sud, chez les peuples indigènes qui, à l’occasion de fêtes populaires, rituels et cérémonies spirituelles, utilisaient un bois sacré, le Palo Santo, pour chasser les mauvais esprits comme pour célébrer les liens fraternels unissant leur communauté.

Création
Durée
1 h 00
Lieu
Grande salle
Prochaines dates
    Prix des places

    de 10 à 25 €

    + Détails des tarifs

    Informations

    Dès 6 ans

    Réserver

    Regard(s) extérieur(s) – Mathurin Bolze, Séverine Chavrier / Lumières – Jérémie Cusenier / Son – Gildas Céleste / Costumes – Fabrice Ilia Leroy

    Production : Compagnie les mains les pieds et la tête aussi – Lyon
    Coproduction : Compagnie les mains les pieds et la tête aussi – Lyon, Le Sirque – Pôle national Cirque de Nexon Nouvelle Aquitaine, Houdremont, scène conventionnée – La Courneuve (93), MA Scène nationale – Pays de Montbéliard, Archaos – Pôle national des Arts du Cirque Méditerranée en partenariat avec Le Bois de l’Aune – Aix en Provence, Théâtre La Passerelle – Scène nationale de Gap et des Alpes du sud

    La compagnie les mains les pieds et la tête aussi a engagé un compagnonnage avec Juan Ignacio Tula et Stefan Kinsman, 2 jeunes artistes issus de la promotion 2014 du Centre national des Arts du Cirque en vue de soutenir leurs premiers projets de création. Cette collaboration porte sur toutes les facettes du métier (production, technique, artistique) et vise à construire leur autonomie future.

    Quand les deux acrobates se lancent dans l’espace, les rangs de spectateurs se resserrent, tout secoués de frissons. Les Trois Coups

     

    Entre leurs mains et leurs pieds, la roue se fait tour à tour abri ou frontière, cercle d’opposition ou point de réconciliation. Elle offre son rythme et ses espaces à la musicalité de ce duo facétieux. Entre souplesse et virilité, complicité et violence, acrobatie et danse, leur numéro vibre de créativité et d’énergie. Sceneweb

     

    Inspirés par un rituel sud-américain, Juan Ignacio Tula et Stefan Kinsman développent autour de la roue Cyr un vocabulaire complexe et merveilleux pour dire la fraternité au-delà des différences. La Terrasse

    Bord de scène : mer 6 juin, rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation animée par Mathurin Bolze