George Dandin

ou le Mari confondu

De
Molière
Mise en scène
Jean-Pierre Vincent
Avec
Olivia Chatain*, Gabriel Durif, Aurélie Édeline*, Vincent Garanger*, Iannis Haillet, Élizabeth Mazev, Anthony Poupard*, Alain Rimoux *Troupe permanente du Préau

George Dandin, paysan débrouillard, s’est enrichi au fil des ans à grands renforts d’entourloupes. Avide de reconnaissance, il s’est offert un Versailles en modèle réduit, une jeune femme, un titre de noblesse et de beaux habits.
Dandin, devenu Monsieur de la Dandinière, non seulement commence à s’attirer les foudres de l’aristocratie locale désargentée, mais assiste impuissant au naufrage de son mariage, son épouse manifestant désormais des velléités d’indépendance…
La pièce nous raconte la descente aux Enfers de celui qui s’était cru parvenu au Ciel. Dans cette tragicomédie, trois actes, trois tentatives pour rester le maître à bord, trois échecs, trois humiliations : le réel qu’on voulait fuir revient au galop ! Et on ne peut que se délecter des infortunes du sieur Dandin…
En 1668, Molière répond, une fois de plus, à une commande royale. Au beau milieu d’une faramineuse fête versaillaise, il agrandit en trois actes La Jalousie du Barbouillé, une de ses farces de jeunesse. Son compère Lully agrémente cela d’une pastorale avec bergères et pastoureaux. La comédie en elle-même est percutante, assassine, et aura une carrière considérable, jouée encore 350 ans plus tard.

Spectacle
Durée
1 h 45
Lieu
Grande salle
Prochaines dates
    Prix des places

    de 9 à 38 €

    + Détails des tarifs

    Réserver

    Dramaturgie – Bernard Chartreux / Décor – Jean-Paul Chambas assisté de Carole Metzner / Costumes – Patrice Cauchetier assisté d’Anne Autran / Lumière – Benjamin Nesme / Son – Benjamin Furbacco / Maquillage – Suzanne Pisteur / Assistante à la mise en scène – Léa Chanceaulme / Musique originale – Gabriel Durif d’après les extraits du Grand Divertissement royal de Versailles (Molière-Lully)

    Production : Le Préau – Centre dramatique national de Normandie-Vire, Studio Libre, Théâtre Dijon Bourgogne – Centre dramatique national
    Production déléguée : Le Préau – Centre dramatique national de Normandie-Vire
    Avec la participation du Jeune théâtre national

    Création le 6 février 2018 au Préau – Centre dramatique national de Normandie-Vire

    Jean-Pierre Vincent met en lumière la cruauté de la fausse comédie de Molière, George Dandin ou le mari confondu. […] L’atmosphère pourrait se révéler insupportable, sans la rigueur et l’intelligence de la mise en scène de Jean-Pierre Vincent. Sans sa légèreté jusque dans ses moments de tensions les plus terribles. Sans, malgré tout, un amour profond de la petite humanité qui s’en dégage. Sans, enfin, maître exceptionnel dans l’art de diriger les acteurs, de leur laisser défendre leurs personnages, humains trop humains, condamnés à se débattre dans leurs contradictions, pris au piège des règles d’une société imposant sa loi d’airain. La Croix

     

    Une mise en scène subtile et implacable. La Voix – Le Bocage

    Bords de scène : mer. 14 et jeu. 22 mars rencontres avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation