Floe

De
Jean-Baptiste André – Association W
Avec
Jean-Baptiste André

Le projet Floe est né de la rencontre entre Jean-Baptiste André, artiste de cirque, et Vincent Lamouroux, artiste plasticien. Confronté, de manière pure et dénuée de tout artifice, à un espace, un homme va se retrouver en prise avec cet étonnant relief, qu’il devra, pour son propre salut, traverser. L’exploration de cette terra incognita dessine une dramaturgie, une poétique de l’action pure !

Floe chemine le long de la Saône, deux représentations par jour, ENTRÉE LIBRE !

MERCREDI 6 JUIN Île Barbe, à 15h et 18h
JEUDI 7 JUIN Cour des Subsistances, à 19h et 21h
VENDREDI 8 JUIN Place des Célestins, à 15h et 18h
SAMEDI 9 JUIN Jardin du Musée des Confluences, à 15h et 17h

En partenariat avec le Théâtre Nouvelle Génération – CDN de Lyon, Les Subsistances- Laboratoire international de création artistique, les Célestins, Théâtre de Lyon, le Musée des Confluences

Spectacle
Durée
0 h 30
Lieu
Prochaines dates
    Prix des places

    Entrée libre

    Informations

    Tous publics
    Place des Célestins

    Conception de la scénographie – Vincent Lamouroux / Construction – Ateliers de la Comédie de Saint-Étienne, CDN et Vincent Gadras / Collaboration artistique – Mélanie Maussion / Costume – Charlotte Gillard

    Production : Association W
    Coproductions et soutiens : La Comédie de Saint-Étienne – Centre Dramatique National, Centre Pompidou – Metz, L’Amphithéâtre – Pont-de-Claix, Les Tombées de la Nuit – Rennes, Le Grand Logis – Bruz, Le Fourneau – Centre National des Arts de la Rue – Brest, Théâtre ONYX / Ville de Saint-Herblain
    Avec l’aide à la création de la DRAC Bretagne, du Conseil Régional de Bretagne et de la Ville de Rennes
    Le projet bénéficie du soutien de l’Association Beaumarchais – SACD

    En interprète virtuose, doté d’une élasticité hors du commun, l’artiste (Jean-Baptiste André) évolue au gré d’incroyables torsions. Entre apparitions et disparitions, nous suivons chacun de ses mouvements tandis qu’il chute, grimpe, attend, se suspend, glisse, chute de nouveau, se relève et se remet en chemin. Avec le goût du risque en partage, l’acrobate est semblable à un aventurier des grands froids dans sa quête permanente d’un équilibre à trouver. Floe sublime l’obsession de la persévérance face à l’obstacle. theatrecontemporain.net

     

    Projet nomade qui va à la rencontre d’un paysage et d’un public, Floe repose sur la présence de blocs blancs (figurant des icebergs), sur lesquels le circassien évolue. Sa partition est écrite en réponse à la question du franchissement, de la confrontation de l’homme à un relief. Mouvement