Situé au cœur de de Lyon, le Théâtre des Célestins est dirigé par Claudia Stavisky et Pierre-Yves Lenoir. Institution culturelle majeure et monument emblématique de la cité (la première construction fut édifiée en 1792 sur les vestiges d’un couvent de moines Célestins), il se distingue par la richesse de son histoire artistique : les Célestins sont en effet l’un des rares théâtres français, avec la Comédie-Française et le Théâtre de l’Odéon, à pouvoir célébrer plus de deux siècles d’art dramatique.

Sa réouverture en 2005, après deux ans de travaux, redonne au Théâtre la splendeur originelle du bâtiment de 1881, signé Gaspard André, et lui permet de figurer parmi les théâtres à l’italienne les plus beaux et les plus performants d’Europe. Avec sa Grande salle de 700 places, il dispose désormais d’une deuxième salle modulable de 135 places, la Célestine. Haut lieu du patrimoine national, il vient d’être intégré dans la Route des théâtres historiques de France*.

Maison de création et de production ouverte sur le monde, avec des collaborations européennes toujours plus nombreuses, le Théâtre des Célestins invite aussi bien les grands noms de la scène internationale que les nouveaux talents. Animé par une exigence artistique constante, il fait coexister dans sa programmation des textes fondamentaux de notre héritage culturel avec les formes théâtrales les plus actuelles. Toutes les générations de spectateurs s’y retrouvent et y découvrent la multiplicité des regards artistiques qui témoignent de la richesse de l’art dramatique.

Sa programmation résolument éclectique ne s’adresse pas qu’aux seuls initiés. Depuis 2001, les Célestins inscrivent au cœur de leur projet l’accès à la culture et au théâtre pour tous : demi-tarif pour les jeunes, actions de médiation et rencontres avec les artistes, parcours pédagogiques et ateliers de pratique artistique permettent de faire découvrir au plus grand nombre la vitalité du répertoire théâtral sous toutes ses formes, avec une attention particulière accordée aux écritures contemporaines.

* Des visites guidées sont proposées pour les individuels le samedi matin (selon disponibilités, voir calendrier en ligne).

Née à Buenos Aires, Claudia Stavisky arrive en France en 1974 elle entre au Conservatoire national supérieur d’art dramatique dans la classe d’Antoine Vitez. Elle débute une carrière de comédienne sous sa direction, joue dans les spectacles de Brigitte Jaques-Wajeman, Viviane Théophilidès, Stuart Seide, Jérôme Savary, René Loyon ou encore Peter Brook, avant de signer ses premières mises en scène en 1988. L’année suivante, elle crée Avant la retraite de Thomas Bernhard à La Colline – Théâtre National. Une pièce dont elle dira : « J’ai le sentiment profond qu’Avant la retraite est en train de faire de moi un metteur en scène. » Depuis, elle a mis en scène, pour la première fois en France, une quinzaine de textes d’auteurs contemporains dont Nora d’Elfriede Jelinek, Munich/Athènes de Lars Norén et Mardi d’Edward Bond, ainsi que plusieurs opéras.

En 2000, elle prend la direction des Célestins, Théâtre de Lyon, où elle met en scène plus d’une trentaine de spectacles qui tournent en France et dans le monde, alternant les créations d’auteurs contemporains et le répertoire.

En 2012, à l’invitation de Lev Dodine, elle dirige les acteurs russes du Maly Drama Theatre dans Lorenzaccio d’Alfred de Musset. Avec les acteurs chinois de la troupe nationale du Shanghai Dramatic Arts Center, elle met en scène Blackbird de David Harrower et Skylight de David Hare.

Entre 1976 et 1983, elle participe à des ateliers d’alphabétisation pour adultes par le biais de la pratique théâtrale à la prison de Fresnes et dans des foyers de travailleurs immigrés. Elle a conduit, aux Célestins et dans des quartiers défavorisés de Lyon, de nombreux ateliers de pratique artistique. Elle a également cherché à favoriser l’insertion de jeunes à la marge en les initiant aux métiers du spectacle vivant. Ainsi, un projet de médiation qu’elle mène avec les habitants de Vaulx-en-Velin entre 2014 et 2017, abouti à l’écriture et à la création de Senssala, présenté au Centre Charlie Chaplin de Vaulx-en-Velin et au Théâtre des Célestins.

Pédagogue, Claudia Stavisky s’implique dans la formation d’acteurs et intervient régulièrement dans des écoles nationales telles que le CNSAD à Paris et l’ENSATT à Lyon.

Ses dernières créations mettent à l’honneur des classiques (La Place Royale de Corneille), des grandes œuvres du XXe siècle (La Vie de Galilée de Bertolt Brecht) mais aussi des textes contemporains (Rabbit Hole de David Lindsay-AbaireTableau d’une exécution d’Howard Barker).