Claudia Stavisky est metteure en scène et directrice des Célestins, Théâtre de Lyon.
Son travail s’inscrit dans la traversée des grandes aventures humaines tendues entre l’intime et le politique.

Née à Buenos Aires, elle arrive en France en 1974. Après le Conservatoire national supérieur d’art dramatique, classe Antoine Vitez, elle débute une carrière de comédienne sous sa direction et joue également avec Peter Brook, Stuart Seide, René Loyon, Jérôme Savary, entre autres.
En 1988, elle passe à la mise en scène dans des théâtres français prestigieux et monte une quinzaine de textes d’auteurs contemporains dont Avant la retraite de Thomas Bernhard, Nora d’Elfriede Jelinek, Munich/Athènes de Lars Norén, Mardi d’Edward Bond… Elle met en scène plusieurs opéras, dont Le Chapeau de paille d’Italie de Nino Rota, Le Barbier de Séville de RossiniRoméo et Juliette de Gounod

Claudia Stavisky dirige les Célestins, théâtre emblématique de Lyon, depuis 2000. Elle a créé et mis en scène plus d’une trentaine de spectacles qui tournent en France et à l’étranger dont : La Locandiera de Carlo Goldoni, Minetti de Thomas Bernhard, Cairn et Le Bousier d’Enzo Cormann, Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare, La Cuisine d’Arnold Wesker, La Femme d’avant, Une nuit arabe et Le Dragon d’or de Roland Schimmelpfennig, Blackbird de David Harrower, Lorenzaccio d’Alfred de Musset, Oncle Vania d’Anton Tchekhov, Mort d’un commis voyageur d’Arthur Miller, Chatte sur un toit brûlant de Tennessee Williams, En roue libre de Penelope Skinner, Les affaires sont les affaires d’Octave Mirbeau, Tableau d’une exécution de Howard Barker, Rabbit Hole de David Lindsay-Abaire. Après La Place Royale de Corneille, La Vie de Galilée de Bertolt Brecht créé à la Scala-Paris en septembre 2019.

À l’invitation de Lev Dodine, elle a mis en scène Lorenzaccio d’Alfred Musset à Saint Pétersbourg, avec les acteurs russes de son prestigieux Maly Drama Théâtre ; puis, à l’invitation du Shanghai Dramatic Arts Center, Blackbird de David Harrower. Toujours pour le SDAC, elle a créé Skylight de David Hare avec les acteurs chinois de la troupe nationale.

Depuis le début de sa carrière, Claudia Stavisky s’implique dans la formation d’acteurs. Elle anime régulièrement des ateliers avec les élèves du Conservatoire National de Paris, de l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre de Lyon, des comédiens professionnels. Pour Radio France Internationale, elle a réalisé plus de deux cents heures d’émissions culturelles. Sensible aux problématiques de l’insertion professionnelle, entre 1976 et 1983, elle anime plusieurs ateliers d’alphabétisation pour adultes, par le biais de la pratique théâtrale à la prison de Fresnes et dans des foyers de travailleurs immigrés. Elle a cherché aussi à favoriser l’insertion de jeunes à la marge en les initiant aux métiers du spectacle vivant. Elle a conduit, aux Célestins et dans des quartiers défavorisés de Lyon, de nombreux ateliers de pratique artistique avec des publics adultes et jeunes. Entre septembre 2014 et février 2017, Claudia Stavisky a orchestré un projet de médiation et d’ateliers de pratique artistique avec les habitants de Vaulx-en-Velin, librement inspiré de « La Chose publique » ou l’invention de la politique de Philippe Dujardin. Ce projet a abouti à l’écriture et la création de Senssala, spectacle présenté au Centre Charlie Chaplin de Vaulx-en-Velin et au Théâtre des Célestins.