Prix Célest’1 – Grands formats : Jour 1

  • Théâtre

 

  • Vendredi 11 septembre à 14h – Célestine

Da Capo

Raphaël Gautier / Olivier Maurin – Collectif Renfield

Avec Léonce Pruvost, Marie Depoorter, Jacques-Joël Delgado, Clara Paute, Léandre Benoit et Éléonore Alpi

© Olivier Maurin

Marthe, 44 ans, Mère. Yves, 45 ans, Père. Jeanne, 12 ans, Fille. Alexandre, 9 ans, Fils. Démocrite, 3 ans, Chat. À la fin de la journée ils seront morts. – Sauf moi. – Sauf lui. Un père de famille prémédite l’assassinat de toute sa famille. Aucun mobile. Aucune explication. Sur le mode de la répétition-variation, Da Capo raconte quatre fois la dernière journée de la famille. En reconvoquant les morts, la pièce tente de dire le rêve et le cauchemar du dernier jour.

Scénographie – Andréa Warzee assistée d’Alexy Kawal | Costumes – Stéphanie Pitiot assistée d’Ophélie Avril | Lumière – Amandine Robert | Son – Thibaut Farineau | Administration – Louise Ruhl
Production : ENSATT, Théâtre de l’Élysée

Réserver
  • Vendredi 11 septembre à 17h – Célestine

Jour de Colère

Arpad Schilling / Korösi Petra – Compagnie L’Origine des Autres

Avec Fabienne Benchetrit, Nicolas Cartier, Doriane Gautreau, Pauline Huruguen, François Jaulin, Lilia Sárosdi

© DR

Jour de Colère retrace, étape par étape, la chute d’Erzsi, infirmière au service de néonatologie d’un hôpital en crise. Les anges, décidés à poursuivre son calvaire, précipitent sans relâche la descente aux enfers de la jeune mère qui perd son emploi, l’amour de ses proches, son intimité… Avec une ironie mordante, ce « chant d’un cœur stupide » d’Árpád Schilling, mis en scène par Petra Kőrösi, questionne à la manière de Brecht le destin de l’empathie à l’ère néolibérale.

Traduction – Petra Kőrösi | Dramaturgie et assistanat – Christelle Larra | Scénographie – François Jaulin | Création lumière – David Debrinay | Création sonore – Jean-Baptiste Cognet et Laurent Buisson
Partenaires : Théâtre Jean Arp de Clamart, Théâtre des Quartiers d’Ivry – Centre dramatique national du Val-de-Marne, Institut hongrois de Paris, Théâtre de l’Élysée

Réserver
  • Vendredi 11 septembre à 20h30 – Célestine

De nos frères blessés

Joseph Andras / Fabrice Henry – Collectif Satori

Avec François Copin, Clémentine Haro, Thomas Resendes, Sarah Kristian en alternance avec Vincent Pouderoux

© Yann Slama

Tu meurs à cause de l’opinion publique. » En 1956, Fernand Iveton, Français d’Algérie, pose une bombe dans un local vide de son usine : l’explosion est prévue après la fin du travail pour ne blesser personne. La bombe n’explose pas mais il est arrêté, torturé, et condamné à mort. Quatre acteurs transmettent cette histoire comme un conte, convoquant une assemblée populaire, comme autour d’un arbre à palabre.

Lumière, vidéo – Till Piro-Machet | Composition musicale – P.r2B
Partenaires : ARCADI – Plateaux Solidaires, Artéphile (Avignon), Mémorial du Camp de Rivesaltes, Instituts français d’Algérie et du Maroc, Les Clochards Célestes
Roman de Joseph Andras publié aux édition Actes Sud

Réserver
Durée
NA
Lieu
Célestine
Dates
    Prix des places

    . Tarif unique : 5 € par spectacle
    . Intégrale 6 spectacles : 20 €

    Un Prix du Public honorifique sera également décerné pour la catégorie « Grands Formats ».
    Pour élire ce spectacle coup de cœur, le public devra avoir vu l’intégrale des six « Grands Formats ».

    Réserver